antenne


antenne

antenne [ ɑ̃tɛn ] n. f.
antaine XIIIe; lat. antenna
1Mar. Vergue longue et mince des voiles latines. « Et les vents alizés inclinaient leurs antennes » (Heredia).
2(1712) Appendice sensoriel à l'avant de la tête de certains arthropodes (crustacés, insectes). Antennes d'un papillon, d'une langouste. Loc. Avoir des antennes, une sensibilité très aiguë, de l'intuition. Avoir des antennes dans un lieu, des sources de renseignements.
3Par anal. Conducteur aérien (tige ou assemblage métallique) destiné à capter ou à diffuser les ondes électromagnétiques. aérien (n. m.). Antenne de télévision. Antenne collective. Antenne parabolique. Antenne de voiture. Antenne télescopique.
Fig. Radio, télév. Garder l'antenne. Passer l'antenne à quelqu'un. Être à, sur l'antenne. Rendre l'antenne au studio. Temps d'antenne. créneau.
4Par ext. Antenne chirurgicale : unité avancée du service de santé militaire.
Poste avancé en liaison avec un centre.

antenne nom féminin (latin antemna, vergue) Organe pair souvent en forme de fouet, mobile, porté par la tête des arthropodes antennates. (Les crustacés ont deux paires d'antennes, les autres antennates une paire, de formes très diverses. Organes du toucher et de l'olfaction, les antennes peuvent aussi avoir des fonctions auditives, voire excrétrices [glande verte des crustacés].) Dispositif permettant de rayonner ou de capter des ondes radioélectriques dans l'espace. (Une antenne de réception est dite collective si elle dessert plusieurs récepteurs.) Élément dépendant d'un organisme, d'un établissement principal et qui est détaché par lui à l'extérieur afin de le représenter, de le renseigner : Entreprise qui a des antennes en province. Connexion qui permet la retransmission directe d'une émission ; temps pendant lequel cette retransmission a lieu : Temps d'antenne. Chemin de fer Ligne en impasse se greffant sur une ligne principale. Marine Vergue longue, oblique par rapport au plan de l'horizon, qui soutient une voile latine. Pêche Fine partie surmontant un flotteur de pêche. Pétrole Conduite de gaz alimentant des utilisateurs situés en dehors d'une agglomération. Travaux publics Branche de route ou d'autoroute qui se sépare d'un tronc commun. ● antenne (expressions) nom féminin (latin antemna, vergue) Avoir des antennes, avoir de l'intuition ; avoir des sources d'information plus ou moins secrètes. Antenne anémométrique, ou antenne de Pitot, dispositif utilisé en soufflerie ou à bord des avions, pour déterminer la vitesse d'écoulement du vent relatif. Antenne chirurgicale, unité chirurgicale légère, destinée au ramassage des blessés, à l'administration des premiers soins et à l'exécution des interventions de première urgence. Droit à l'antenne, droit reconnu par la loi aux principales tendances de pensée et aux grands courants d'opinion, ainsi qu'aux formations politiques et aux organisations syndicales représentatives, de s'exprimer sur les ondes de la radio et de la télévision nationales.

antenne
n. f.
d1./d MAR Longue vergue oblique soutenant une voile triangulaire.
d2./d ZOOL Appendice sensoriel mobile, situé sur la tête de la plupart des arthropodes (antennates).
Fig. Avoir des antennes: avoir de l'intuition, du flair.
d3./d RADIOELECTR Conducteur capable d'émettre ou de capter une onde électromagnétique.
Fig. Passer sur (à) l'antenne, dans une émission de radio ou de télévision.
d4./d MILIT Antenne chirurgicale: poste chirurgical mobile avancé.

⇒ANTENNE, subst. fém.
A.— MAR. Longue vergue inclinée servant à soutenir la voile triangulaire de certains bateaux :
1. Enfin on reconnut la trirème d'Hamilcar. Elle s'avançait d'une façon orgueilleuse et farouche, l'antenne toute droite, la voile bombée dans la longueur du mât, en fendant l'écume autour d'elle ...
FLAUBERT, Salammbô, t. 1, 1863, p. 115.
2. Je ne puis m'attarder à vous communiquer tout ce qui m'amusait, m'attachait, me fascinait sur les quais du port; à vous décrire, par exemple, quelques-uns de ces bateaux comme il n'en existe plus guère, ces types séculaires (...) qui avaient la proue grêle et bizarrement dessinée, qui portaient de très longues antennes, d'un jet vif comme un trait de plume...
VALÉRY, Variété 3, 1936, p. 238.
MAR. MILIT. Bâtiment en antenne. Navire placé à l'avant ou à l'arrière d'une ligne de combat.
P. anal., MÉD. MILIT. Antenne chirurgicale. Bloc chirurgical avancé, chargé de donner, immédiatement derrière le front, les soins d'urgence aux blessés; p. ext. bloc chirurgical de premier secours placé en bordure d'un grand axe de circulation automobile :
3. Mlle de Galard se trouvait à l'antenne chirurgicale lorsque le colonel parachutiste Langlais vint annoncer que les défenseurs résisteraient jusqu'aux dernières munitions (...) quand les Vietminhs se présentèrent à l'antenne installée dans les abris, sous terre, ils furent accueillis à l'entrée de l'abri par le commandant médecin Gauvin...
Combat, 26 mai 1954, p. 5, col. 2.
P. ext., TECHNOL., COMMUN., etc. Tout élément secondaire détaché par un organe central.
B.— ZOOL. (p. réf. au sens A). Organe sensoriel articulé situé sur la partie antérieure de la tête de certains animaux, principalement des insectes et des crustacés :
4. L'insecte, dont le corps est revêtu d'écailles insensibles, a des antennes où réside l'organe du toucher, ou peut-être de l'odorat, qui dirige ses mouvements de progression.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 263.
5. ... elles aiment à travailler dans une obscurité presque complète, où elles se dirigent à l'aide de leurs yeux à facettes ou peut-être de leurs antennes, qu'on suppose le siège d'un sens inconnu qui palpe et mesure les ténèbres.
MAETERLINCK, La Vie des abeilles, 1901, p. 41.
Antennes jaunes. Maladie des abeilles qui a pour effet de colorer leur tête en jaune.
P. métaph. :
6 Les trams a trolley filaient sans corner, jetant au ciel plombé les étincelles de leur antenne...
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, le Cahier gris, 1922, p. 638.
1. P. anal. Tige métallique de forme variable, servant à capter ou à diffuser les ondes électro-magnétiques et utilisée dans les télécommunications :
7. L'un d'eux [un junker] virait encore, et les internationaux voyaient distinctement son antenne de T.S.F., et son mitrailleur arrière de profil au-dessus de la carlingue.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 521.
8. C'est fini les enfants qu'on lave à la fontaine
Tandis que chante sous un ciel tissé d'antennes
La radio des bricoleurs dans les corons.
ARAGON, Le Crève-cœur, Enfer-les-mines, 1941, p. 48.
SYNT. Antenne de réception ou réceptrice, d'émission ou émettrice, collective, individuelle, intérieure, télescopique.
P. méton. Émetteur radiophonique ou chaîne de télévision :
9. Aux termes de la concession, les émissions de nature politique sont interdites sur les antennes de radio Andorra et la station ne transmet pas les bulletins d'informations.
M. WEINAND, Quelques aspects de la public. radiophonique, 1964, p. 33.
SYNT. Avoir, prendre, rendre l'antenne; passer sur l'antenne; diffuser sur les antennes; temps d'antenne; droit à l'antenne.
2. P. métaph. Sens aigu qui permet à une personne de deviner, sans indices précis, une situation, un sentiment, etc. Avoir des antennes; doué d'antennes :
10. Je gis au fond d'un noir et doux sommeil. Mes oreilles veillent seules et s'orientent, antennes sensibles, vers les bruits vagues de portes et de sonnettes.
COLETTE, Sept dialogues de bêtes, 1905, p. 140.
11. D'un air souriant, dédaigneux et vague, tout en faisant la moue avec ses lèvres serrées, de la pointe de son ombrelle comme de l'extrême antenne de sa vie mystérieuse, elle [Mme de Guermantes] dessinait des ronds sur le tapis, ...
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 206.
12. Il est des gens dont la conversation et le silence même sentent l'ail, l'échalote, le renfermé et pis encore, et d'autres qui embaument le lis et la violette. Vous subodorez leur intérieur d'âme. Ce sont là des embryons de facultés, des antennes rudimentaires, des indices qui nous permettent de concevoir ce que peuvent être ces aptitudes extraordinaires qu'il faut bien que nous constations, de-ci de-là, chez quelques êtres clairsemés.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 13, 1921, p. 124.
Néol. Avoir des antennes dans un lieu. Y avoir des sources de renseignements (cf. DUB.). Être l'antenne de qqn. Lui servir de guide dans un certain domaine en lui fournissant les renseignements nouveaux.
DÉR. Antenné, antennifère, antenniste, zool. Muni d'antennes. ,,(...) les arachnides, antennistes ou du second ordre, sont fortement distinguées des autres, leur sont très-inférieures en progrès d'organisation, et se rapprochent considérablement des insectes (...)`` (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 182). Enregistrés tous les 3 par Lar. 19e et GUÉRIN 1892; antenné et antennifère ds les Lar. ultérieurs. Du rad. de antenne, suff. , -fère, -iste.
PRONONC. :[]. PASSY 1914 transcrit [] mi-long. D'apr. FÉR. 1768, cette voyelle est longue. Enq. :/-n/. Dér. Antenniste. Seule transcription ds LAND. 1834 : an-tên-niste.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1200-1206 mar. antaine « longue vergue soutenant une voile latine » (R. DE CLARY, Prise Constantinople, éd. Hopf, 44 ds T.-L. : les antaines qui portent les voiles des nes); 1409 antenne (J. BOUCIQUAUT, Livre des faits, 1re part., chap. 32 ds JAL1); 2. p. anal. 1712 entomol. « appendice sensoriel de certains animaux » (MARALDI, Mém. Ac. des Sc., p. 316 d'apr. Trév. 1752 : Une partie des cornes ou antennes, dont la longueur est séparée en deux également par un article, change, la partie la plus éloignée de la tête étant la première, ensuite la plus prochaine); av. 1814 ichtyol. (BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Études de la nature ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 277a); 3. p. ext. XXe s. phys., supra.
Empr. au lat. antemna mar. au sens 1 (PLAUTE, Trin., 837 ds TLL s.v., 151, 75); 2 lat. médiév., XVe s. appliqué par Théodore Gaza aux cornes des insectes d'apr. DG.
STAT. — Antenne. Fréq. abs. littér. :247. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 269, b) 357; XXe s. : a) 268, b) 467. Antenniste. Fréq. abs. littér. :2.
BBG. — ARNAUD 1966. — BAILLY-ROCHE 1967. — BACH.-DEZ. 1882. — BARB.-CAD. 1963. — BARBER. 1969. — BAUDR. Pêches 1827. — BOUILLET 1859. — CHAM. 1969. — COLAS-CAB. 1968. — Électron. 1963-64. — FROMH.-KING 1968. — GALIANA Astronaut. 1963. — GALIANA Déc. sc. 1968. — GIRAUD-PAMART 1971. — GITEAU 1970. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — LAITIER 1969. — LE CLÈRE 1960. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1824. — POLLET 1970. — PRIVAT-FOC. 1870. — SC. 1962. — SCHMIDT (H.). Fr. vivant. Rech. lexicol. Praxis 1969, t. 16, n° 3, pp. 331-332. — SÉGUY 1967. — SOÉ-DUP. 1906. — UV.-CHAPMAN. 1956. — WILL. 1831.

antenne [ɑ̃tɛn] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIIe, antaine; lat. antenna.
1 Mar. Vergue longue et mince des voiles latines (triangulaires). || « Et les vents alizés (cit. 1.1) inclinaient leurs antennes (des caravelles) » (Heredia).REM. Ce sens tend à vieillir, du fait de la fréquence des sens 2. et 3.
1 Et ses vigoureuses antennes
Balançaient sur les vertes plaines
Ses ponts chargés de matelots.
Lamartine, À Mme Desbordes-Valmore, in Littré.
Longue pièce (de bois, de métal) analogue à une antenne de voile.
1.1 (…) un grand filet tendu entre deux longues antennes; un système de contrepoids permet de plonger le filet dans le fleuve et de le relever sans effort.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 827.
Tige surmontant un flotteur de pêche.
2 (1712). Zool. Appendice sensoriel à l'avant de la tête de certains arthropodes (dits antennaires, antennifères). || Les antennes des insectes, des crustacés (deux paires). || « Les cafards aux antennes frémissantes » (Le Clézio, l'Extase matérielle, p. 150).
2 Ces animaux étaient aveugles, pensait-on (…) Pourtant on les examine, et l'on constate, avec stupeur, que certains ont des yeux; qu'ils en ont presque tous, sans compter, parfois même en sus, des antennes d'une sensibilité prodigieuse.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, 17.
2.1 La tête (des insectes) porte une paire d'antennes très mobiles, formées de nombreux articles, homologues des antennules des Crustacés. Leur forme varie beaucoup : sétacée, filiforme, moniliforme, lagéniforme, claviforme, pectinée, lamelliforme, plumeuse. Elles constituent parfois un caractère sexuel secondaire important (…) Normalement, les antennes sont des organes des sens, mais elles sont parfois adaptées à la capture des proies (…) Les antennes sont réduites à des tubercules ou atrophiées chez les Diptères.
Andrée Tétry, Mandibulates ou antennates, in Encycl. Pl., Zoologie, t. II, p. 490-491.
Spécialt. Les secondes antennes des crustacés (par opposition aux antennules, parfois appelées antennes proprement dites).
Appendice comparé à une antenne d'insecte. || Les antennes des extra-terrestres de bandes dessinées.
Par métaphore. || L'antenne d'un tram.
Abstrait. Organe d'une grande sensibilité. — ☑ Loc. Avoir des antennes : posséder une sensibilité très aiguë, avoir de l'intuition.
3 Bien que son esprit n'ait pas des antennes très sensibles, elle a perçu, dans ces derniers mots, une intention à son adresse.
Martin du Gard, les Thibault, IV, 7.
Avoir une antenne, des antennes quelque part, une source, des sources de renseignement. || Être l'antenne de qqn, lui fournir des renseignements (croisement des sens 2. et 3.).
3 Tige métallique servant à capter ou à diffuser les ondes électromagnétiques. Aérien (vx).
Antenne de réception, antenne réceptrice, et, absolt, antenne : tige ou fil métallique qui capte les ondes, les conduit au récepteur. || Fil d'antenne. || Antenne incorporée (cadre) de certains récepteurs. || Antenne (en) losange (ondes courtes). || Descente d'antenne ou feeder : câble qui alimente un récepteur d'ondes métriques ou décimétriques (radio en modulation de fréquence; télévision). || Antenne de télévision, en forme de râteau. || Directivité, gain d'une antenne de télévision. || Antenne collective, alimentant tous les récepteurs d'un immeuble. || Antenne de voiture; antenne télescopique; antenne électrique (commandée électriquement de l'intérieur).Antenne de radar.
4 (…) madame vous n'avez pas le droit de m'empêcher de mettre une antenne sur le toit il y a une loi (…)
Claude Mauriac, le Dîner en ville, p. 80.
5 À l'autre bout du parking les feuilles des palmiers s'agitent très fort, et les antennes des voitures se courbent en étincelant.
J.-M. G. Le Clézio, les Géants, p. 36.
6 L'objet technique peut même être beau par rapport à un objet plus vaste qui lui sert de fond, d'univers en quelque sorte. L'antenne du radar est belle quand elle est vue du pont du navire, surmontant la plus haute superstructure (…)
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 185-186.
Antenne d'émission, ou, absolt, antenne, constituée par un grand pylône ou une nappe de fil. || Antenne d'un poste émetteur, d'un relais hertzien (antenne de faisceau hertzien). — ☑ Loc. Être sur l'antenne, être à l'antenne, passer à l'antenne : faire l'objet de l'émission en cours, diffusée au moment où l'on parle. || Je vous donne, je vous passe l'antenne, l'antenne est à vous. || Nous gardons l'antenne pour annoncer une nouvelle de dernière minute, pour compléter la retransmission d'un événement. || Nous rendons l'antenne à notre studio.
7 Le Reporter : Déjà cette heure-là ? Et moi qui dois être sur l'antenne dans dix minutes !
Boris Vian, le Dernier des métiers, p. 25.
8 — Et après tout ça, dit Clara, puis-je vous demander « hors antenne » quels sont vos projets ?
Prestement, la journaliste vient de replacer le « Nagra » dans son étui de cuir. Elle relève la tête car la réponse de son interlocuteur tarde à venir.
Pierre Mertens, les Bons Offices, p. 29.
4 Poste avancé en liaison avec un centre; voie qui relie ce poste au centre.
9 Inauguration du chemin de fer de Beni-Ounif à Béchar (…). L'achèvement de cette antenne de pénétration attestait aux yeux des indigènes la solidité et la durée de notre installation, réalisait des avantages majeurs pour le ravitaillement de nos postes et l'économie de nos forces.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 42.
10 La petite équipe groupée autour de l'antenne de la Défense nationale commença vaille que vaille à mettre sur pied un semblant d'organisation.
Jean Lartéguy, les Prétoriens, p. 512.
Branche d'autoroute se séparant du tronc commun. Bretelle.
Spécialt. || Antenne chirurgicale : unité avancée du service de santé militaire en temps d'opérations. Ambulance.
11 L'odeur, cette nuit-là, l'odeur de sanie et d'éther, de sang et de sueur, l'odeur de l'antenne chirurgicale.
Edmonde Charles-Roux, Elle, Adrienne, p. 489.
Par ext. Centre de soins d'urgence, en particulier pour les blessés de la route. || Antenne de la Croix-Rouge.
DÉR. et COMP. Antennaire, antennifère, antenniforme, antenniste, antennule.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antenne — Antenne …   Deutsch Wörterbuch

  • Antenne AC — Allgemeine Informationen Empfang analog terrestrisch, Kabelnetz, Live Stream Sendegebiet …   Deutsch Wikipedia

  • Antenne — (lat. antemna oder antenna Segelstange, Rah) bezeichnet: eine Vorrichtung zum Senden und Empfangen elektromagnetischer Wellen, siehe Antennentechnik davon abgeleitet verschiedene Radiosender: Antenne 1 info digital, ein Privatradio und Ableger… …   Deutsch Wikipedia

  • Antenne — Saltar a navegación, búsqueda Río Antenne Vista del río Antenne (Javrezac). País que atraviesa …   Wikipedia Español

  • Antenne — Sf std. (15. Jh., Bedeutung 20. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. antenna, das von Marconi (1895) als eine der Bezeichnungen für seine drahtlose Sende und Empfangseinrichtung benutzt wurde (neben ne. aerial, it. aereo u.a. ohne… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Antenne — Antenne,die:eineA.haben|für|:⇨spüren(1) Antenne→Sinn …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Antenne — Antenne, Luftleitergebilde zur Ausstrahlung elektromagnetischer Wellen, s. Telegraphie ohne Draht …   Lexikon der gesamten Technik

  • antenne — ANTENNE. s. f. Longue vergue, longue et grosse perche qui s attache à une poulie vers le milieu ou vers le haut du mât, pour soutenir les voiles. Le vent rompit les antennes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Antenne — Antenne: Die Bezeichnung für die »‹hoch aufragende› Vorrichtung zum Empfang und zur Ausstrahlung elektromagnetischer Wellen« wurde im 20. Jh. aus gleichbed. it. antenna neu entlehnt, nachdem im 15. Jh. das gleiche Wort in der Bedeutung… …   Das Herkunftswörterbuch

  • antenne — ANTENNE. s. f. Longue vergue, brin de bois comme une perche, lequel s attache de travers à une poulie au milieu ou au haut du mast pour soustenir les voiles. Le vent rompit les antennes …   Dictionnaire de l'Académie française